L’aquabiking, kesako ?

Venu tout droit d’Italie, l’aquabiking, ou vélo aquatique, est un nouveau concept fitness. Il associe les effets du cyclisme et d’un massage drainant, tout en étant très doux pour vos articulations.

L’aquabiking se pratique avec un vélo spécial, fixé au sol grâce à des ventouses.

Il se pratique dans le cadre de cours collectifs, encadré par un maître nageur, à l’image de aquagym.

L’aquabiking, pour qui?

L’aquabiking est un sport ouvert à tout le monde, à l’exception des personnes souffrant d’insuffisances cardiaques. Peu traumatisant pour les articulations, il permettra à ceux dont l’activité en salle est impossible, de reprendre le sport en douceur mais de manière très efficace.

Cette activité permet d’améliorer le souffle, elle est donc conseillée aux personnes en surpoids.

Déroulement d’une séance d’aquabiking

De l’eau jusqu’à la poitrine, une séance de vélo aquatique dure en général de 30 à 45 minutes. Les séances s’effectuent en groupe, de préférence sur un fond de musique rythmée, et encadrée par un coach qui fait varier l’intensité des exercices en cour de séance ainsi que la position sur le vélo (assis, debout, les mains collées au guidon…)

Des résultats visibles

Grâce à la résistance naturelle de l’eau, l’effort fourni sur un vélo aquatique permet de brûler deux fois plus de calories qu’avec un vélo classique, soit plus de 500 calories par séance.

Le passage de l’eau sur le corps, qui « fouette » la circulation sanguine et le système veineux, provoque un effet de massage très bénéfique pour la peau.

Le vélo aquatique est de ce fait l’une des activités les plus efficaces contre la rétention d’eau, la cellulite et la peau d’orange.

Les résultats seront visibles dès le premier mois, à raison de deux séances par semaine.