Aujourd’hui je vais vous parler du nouveau mascara crée par Gemey-Maybeline, le Volum’Express Look Plumes. Gemey-Maybeline a crée son 1er mascara dans les années soixante, et depuis n’arrêtent pas de nous annoncer régulièrement de beaux produits. C’est une marque qui m’attire beaucoup.

Et si on comparait avec le Cil architecte ?

Pour vous livrer mon compte rendu et mes conseils beauté, comme je l’avais fait pour le Great Lash de la même marques, j’ai décidé de le comparer à son équivalent chez L’oréal, le Cil Architecte. Voyons ensemble les points forts et les points faibles de chaque mascara. Pour le Gemey-Maybeline Look Plumes, il possède une tige articulée qui permet une plus grande flexibilité et le produit ne se dépose pas en paquet. Parallèlement, l’effet courbé est extrêmement léger et il ne donne pas du tout de volume aux cils. Le Cil Architexte de L’oréal possède une brosse qui favorise la courbe et apporte un vrai volume à vos cils. Parallèlement, il est difficile à démaquiller et peut parfois faire des paquets, ce qui est extrêmement désagrable.

Verdict…

Globalement, si vous chercher à donner du volume à vos cils et optez pour un look glamour, le Volum’Express Look Plumes n’est définitivement pas pour vous. Il s’avérera beaucoup trop discret. C’est un mascara que je déconseille parce qu’il tient pas du tout ses promesses et qu’il n’apporte rien de plus qu’un mascara lambda. Sa tige flexible, si elle est originale relève plus du gadget qu’autre chose. Il peut correspondre à celles qui souhaitent que leur maquillage soit extrêmement discret, mais on est loin ici de l’effet faux-cils promis.

Le Cil architecte vous apportera beaucoup plus de volume mais il faudra faire attention à ne pas faire de paquets. Sur les deux articles comparés, mon conseil beauté serait donc de se tourner vers le second.

Je dois dire qu’une fois n’est pas coutume, j’ai globalement été déçue par le mascara Volum’Express Look Plumes de Gemey-Maybeline. Mais j’attends tout de même avec impatience la sortie de nouveaux produits de cette marque que je m’empêcherais d’aller acheter chez Séphora.