Devenu le rituel du dimanche à la maison, le brunch est de loin l’un de mes moments préférés, associant plaisir culinaire (ne nécessitant pas une étoile au guide Michelin) et partage en famille, entre amis ou tout simplement en amoureux (en l’occurrence pour ma part avec Monsieur Doudou).
Mais quels sont les éléments indispensables et les conditions à réunir pour réussir ce fameux brunch ? En considérant que ce type de repas ne se fera une à 2 fois par mois, tout au plus une fois par semaine, c’est le moment de se faire plaisir et de manger ce que l’on ne s’autorise pas de façon quotidienne. Pour ma part, je me suis familiarisée à cette coutume lors de vacances à l’île Maurice, dont les hôtels sont réputés pour leur buffet de petit-déjeuner gargantuesque.

Pour ce qui est du menu, tout dépend bien évidemment de votre régime alimentaire (omnivore en ce qui me concerne) et vos préférences bien entendu (il en faut pour tous les goûts).
Le principe reste quand même d’associer les saveurs salées et sucrées, et de faire de ce brunch un mix entre petit-déjeuner, déjeuner (et goûter, tant qu’on y est !)

Mes indispensables pour le salé :

– PLATEAU DE CHARCUTERIES :

– version chaude : adepte du barbecue, c’est le moment de se faire plaisir avec au menu bacon, merguez, chipolatas et saucisses grillées.

– version froide : assiette de charcuteries : saucisson, jambon cru, jambon serrano, coppa …

– PLATEAU DE FROMAGES :

Variez les goûts et les couleurs (lait de chèvre, de brebis, voire de vache). Pour ma part, mon préféré reste le « brillât savarin », mais n’étant pas des plus accessibles, j’opte plus régulièrement pour le « chaource », le « rocamadour », le « saint marcellin » et le comté.

– L’INCONTOURNABLE OEUF

Qu’il soit au plat, à la coque, mollet, ou en préparé en omelette (avec oignon, oignon vert, champignon, tomate, gruyère. Pour ma part je l’aime baveuse et en version full pack !)

– ASSORTIMENT DE PAINS :

Qui dit charcuterie, fromage, oeuf coulant, dit forcément pain ! C’est encore une fois le moment de choisir un pain au levain de votre boulanger préféré (pain à la farine de quinoa et graines de courge de chez l’île aux pains pour ma part)

Vous pouvez également vous lancer dans la préparation de quiches, cake, tartes salées, magic cake, mais cela vous demandera une organisation plus poussée.

– SALADE VERTE ET CRUDITES :

Pour alléger la partie salée et se donner bonne conscience, rien de telle qu’une salade légère et fraiche (laitue, roquette, mâche, jeune pousse d’épinard, mesclun…) à laquelle j’aime ajouter tomates, olives noires, champignons, fêta et pignon de pin. Toutes les variations sont envisageables et réalisables, en gardant en tête que cette salade ne doit pas être trop consistante.

Mes indispensables pour le sucré :

Passons aux choses sérieuses, vous connaissez mon addiction au sucre, contre laquelle je lutte au quotidien !  Je hisse donc le drapeau blanc, alors attention les yeux et les pics insuliniques !

– PANIER DE VIENNOISERIES :

Les grands classiques de notre cher pays : croissant, pain au chocolat, chausson au pomme, brioche, et chez nous à la Réunion notre non moins célèbre « macatia » qui se décline aujourd’hui aux pépites de chocolat blanc, de chocolat noir, au coco… Et je dois dire que nous sommes bien loin devant l’île soeur en ce qui concerne la qualité de nos viennoiseries alors profitons-en.

– CREPES-GAUFRES-PANCAKES

Pour les courageuses et organisées, sortez vos poêles et vos appareils à gaufre : rien de tels que de bonnes crêpes, pancakes et autres gaufres, que j’aime aussi bien déguster en version sucrée que salée (bien plus originale et tout aussi délicieuse).
C’est donc l’occasion de se concocter un petit assortiment de topping : miel, confitures de toutes sortes (mes préférées : royal bourbon goyavier, papaye, banane, tomate et bonne maman framboise), nutella, sirop d’érable (dont je suis une fan inconditionnelle)

Pour terminer sur une touche fruitée, acidulée et vitaminée :

– ASSIETTE DE FRUITS :

Choisissez vos fruits de saison (si possible), prenez le temps de les préparer, et de les disposer dans une jolie assiette, ou de les présenter dans un bol en verre transparent version salade de fruit. Vivement la fin de l’année et la saison des mangues et des letchis, aux quelles j’aime ajouter de l’ananas (Victoria, of course). Je n’aime pas le mélange de trop de fruits (3 maximum comme pour la mode et les couleurs) et tout particulièrement quand il y a de la pomme.

Et les BOISSONS ?

Café et/ou thé vert, noir, rooibos, je suis pour ma part devenue totalement addict aux chaï tea de chez Pukka, délaissant de ce fait mes Kusmi tea (bb detox, anastasia, troïka qui faisaient partis de mon podium des thés !)
En version glacé, sans sucre ajouté, accompagné d’une rondelle de citron, le thé peut également vous accompagner tout au long de votre brunch.

Jus de fruits FRAIS, pressé minute, on est dimanche alors on prend le temps de se préparer son jus : orange classique ou mélange d’agrumes (pamplemousse, citron, orange). Pas de smoothie ou jus préparé au blinder, trop riches et rassasiants vu le menu annoncé plus haut. Mon presse agrume est un kenwood vraiment pratique aussi bien dans son utilisation que dans son entretien.

Pour ce qui est du cadre, choisissez l’endroit de votre maison/appartement, balcon/terrasse/jardin, dans lequel vous vous sentez le mieux pour vous restaurez et passer un bon moment, parce que vous y êtes pour quelques heures !

Sortez de jolis verres, assiettes, et couverts, dressez une table qui satisfera vos yeux avant de satisfaire votre petit bidon !

Niveau timing, nul besoin de se réveiller aux aurores si vous ne vous lancez pas dans de trop grandes préparations, le but est je vous le rappelle de profiter de votre journée de repos. Démarrez les festivités vers 10h et prenez votre temps, après tout on est dimanche !

Voilà, vous avez toutes les cartes en main pour préparer un brunch digne des plus grands 5 étoiles de l’île Maurice.

Je serai ravie de voir vos réalisations avec le hashtag #lesbrunchdannapotter sur instagram

Bon appétit à toutes.